Parfum, quel vocabulaire pour en parler comme un pro ?

Vous vous sentez un peu idiote quand la conseillère en parfumerie vous demande si vous préférez les eaux de toilette ou les eaux de parfum ? Si vous aimez les notes de tête acidulées ou fleuries ? Pour vous y retrouver, voici le vocabulaire de la parfumerie décrypté.

Comment fabrique-t-on un parfum ?

La fabrication d’un parfum nécessite de nombreuses étapes, entre sa création et le moment où vous pourrez vous en asperger.

C’est un savoir-faire qui existe depuis des siècles, et les grandes maisons de parfumerie ont su développer des techniques exceptionnelles pour extraire les matières premières végétales et animales qui entreront dans la composition des parfums.

Aujourd’hui, on utilise principalement la distillation (les huiles essentielles sont captées par de la vapeur d’eau, puis séparées après condensation pour être récupérées et utilisées), l’enfleurage (les matières premières sont mises à infuser dans des matières grasses préalablement chauffées puis le mélange est filtré à travers des tissus) ou encore l’extraction par solvants volatiles. Et depuis quelques décennies, des matières premières de synthèse obtenues industriellement on fait leur apparition.

Petite anecdote, le “N°5” de Chanel a été le premier à intégrer dans sa composition un aldéhyde.

Quels sont les différents types de fragrance ?

La fragrance est le terme générique pour désigner toutes les substances odorantes, qu’elles soient d’origine végétale, animale ou synthétique.

Selon son taux de concentration, la fragrance peut-être déclinée (de la plus concentrée à la moins concentrée) en parfum (taux de concentration de 15 à 30%), soie de parfum (15 à 18%), eau de parfum, eau de toilette, eau de Cologne, eau fraîche ou eau tonique (1 à 3%).

Notes olfactives, de quoi parle-t-on ?

Les créateurs-parfumeurs, appelés “nez”, assemblent des notes pour concevoir leur parfum. Il y a trois notes différentes, la note de tête, la note de cœur et la note de fond, qui assurent chacune une fonction différente. Comme une partition de musique, les bonnes notes doivent arriver au bon moment pour que la mélodie soit harmonieuse.

Les notes de tête

Les notes de tête seront composées des matières premières les plus volatiles. Elles s’expriment dès la vaporisation du parfum grâce à la légèreté de leurs molécules. Elles donnent le ton du parfum puis disparaissent rapidement.

On retrouve dans ces notes les agrumes et certaines fleurs par exemple.

Les notes de cœur

Elles surviennent lorsque les notes de tête s’en vont et on peut les percevoir pour une durée de 2 à 10 heures. Elles permettent de relier les notes de tête et celles de fond. La plupart des extraits de fleurs y sont utilisés.

Les notes de fond

Les notes de fond apportent une personnalité au parfum, grâce à leur profondeur et leur lourdeur. Vous pourrez sentir ces notes tout au long de la journée. On y trouve de la vanille, du santal, de l’ambre ou encore du musc.

 

      Login/Register access is temporary disabled